• 0 Articles - 0,00 
    • Aucun produit dans le panier.

Géopolitique plurielle

Au nom de la guerre

9,00 

« Tout pays ne faisant pas un acte d’allégeance aux États-Unis devait être, tôt ou tard, maté », martèle l’auteur dans son livre, basé sur des faits vécus durant les deux guerres du Golfe. Les témoignages relatés par l’auteur révèlent l’extrême violence avec laquelle les Bush, père et fils, appuyés par leurs coalisés, ont châtié la population irakienne, déjà écrasée sous les bombes – conventionnelles et non conventionnelles – et soumise à un embargo le plus strict et le plus inhumain de l’Histoire. L’Irak n’avait agressé personne.

Chroniques des années obscures

20,00 

En tant qu’intellectuel, patriote et témoin de son temps, Rachid Kacem présente son pays comme victime d’un régime dictatorial dans un gant de velours, dévoyé par une clique gouvernante complice et servile. Une clique dont chaque membre, après avoir été au summum de sa gloire, dut, un jour, mordre la poussière et être voué aux gémonies pour le bon plaisir de son maître qui a continué à régner en conquérant tout-puissant malgré ses maladies successives, la débâcle de Bizerte, les exécutions sommaires dont celle de Ben Youssef, le coup d’État manqué de fin 1962, ses frictions avec de Gaulle, le FLN, Nasser, et les autres, le revers de sa politique agraire de 1969 et la révolte populaire de 1978 ! Chroniques des années obscures.

Couscous gate

13,00 

Covidisme et messianisme – Tyrannie sanitaire, crise religieuse et sacrifice

20,00 

En 2020, les gouvernements, notamment occidentaux et chinois, ont provoqué une panique planétaire jamais vécue et ont instauré un état d’exception permanent imposant des mesures disproportionnées et tyranniques, sous prétexte d’une lutte menée contre un virus dont le taux de létalité est inférieur à 1 %….

Devoir de mémoire

20,00 

Le journal à partir duquel sont tirés les témoignages de Rachid Kacem s’inscrit dans une démarche légitime de recherche de la vérité historique que certains hagiographes ont voulu sciemment dévoyer le sens et la portée. Coïncidant avec la période de tergiversations sociopolitiques postrévolutionnaires que vit actuellement la Tunisie martyre, Devoir de mémoire tombe à point nommé pour apporter une précieuse contribution à la réécriture de cette période de son histoire dans l’espoir que les citoyennes et citoyens tunisiens d’aujourd’hui puissent tirer une grande fierté de leur histoire commune, des sacrifices consentis par leurs ascendants et de l’exemplarité des rapports d’entraide et de complicité qui existaient entre toutes les régions du pays

États criminels

25,00 

Rares sont les ouvrages qui se sont attaqués aux racines du mal, preuves à l’appui, autant que cet ouvrage. Un énorme travail analytique et de recherches documentaires a été accompli par l’auteur afin de mettre à nu les visées criminelles des États pourfendeurs des libertés et semeurs de troubles dans des pays et régions qui tentent désespérément d’échapper à leur étau infernal. Pour leurs propres intérêts….

La Grande Narration Vers la mort des nations

22,00 

Après le Grand Reset, décrété au cours de l’année 2020 par les maitres de l’hyperclasse et appliqué avec zèle par nos gouvernements complices, voici donc venue la phase de la Grande Narration. Celle-ci vient parachever l’œuvre sordide d’instauration du Nouvel ordre mondial. Ce Grand Récit davosien doit désormais permettre de faire avaler aux populations la fameuse pilule verte, celle promouvant le fameux « Monde d’après ».

Le règne des marchands du Temple – Le gouvernement des Banquiers

32,00 

Rares sont ceux qui écrivent sur la vérité de la monnaie et des Finances. Marc Gabriel Draghi, non seulement l’a fait mais en plus a retracé l’histoire de la monnaie depuis l’antiquité jusqu’à nos jours. Apparentant la Finance à un jeu de Monopoly, l’auteur dévoile les secrets les plus lourds qui, longtemps cachés ont permis aux plus riches de s’enrichir davantage et aux plus pauvres de disparaître. Ce livre inédit a permis de propulser l’auteur au rang des grands conférenciers et spécialistes du domaine.

Mohamed Attya

26,00 

L’historien n’est ni habilité à fouiller dans l’inconscient des hommes politiques ni à traquer leurs blessures narcissiques, mais il est fort à parier que de telles considérations ne sont pas absentes du harcèlement que Mohamed Attya, premier agrégé d’arabe et premier directeur tunisien du prestigieux collège Sadiki, dut subir de la part de son ancien ami et camarade de classe Bourguiba. Pourtant, la Tunisie combattante d’avant-l’Indépendance doit à Mohamed Attya la renaissance du collège Sadiki, son développement qualitatif et quantitatif, ainsi que la fondation du lycée Khaznadar.

Révolte !

25,00 

RÉVOLTE ! Essai sur la légitimité et la planification de l’insurrection populaire en France Pour l’auteur, la vraie révolution « c’est le moment précis où, dans un contexte de crise politique interne majeure, l’armée retire son allégeance à un chef d’État et son gouvernement pour reconnaître la légitimité du commandement d’une nouvelle autorité civile »…

Un destin, La Mejda

28,00 

L’auteur, universitaire, s’appuie sur un dispositif érudit de sources et références, mais il ne nous livre pas ici la monographie d’un couple historique. Il ne cherche pas non plus à répondre aux règles strictes de la biographie de Wassila. À l’opposé, il ne nous propose pas davantage un roman historique, une banale romance qui noierait le lecteur dans une délirante fiction : à force de dialogues ahurissants, d’anecdotes signifiantes, de scènes hautes en couleur et de monologues intérieurs qui interrogent, il nous régale d’une passionnante « biographie romanesque » dont les faits sont avérés.